Récits de voyages autour du monde et réflexions...

L’écriture d’un carnet de voyage

L’écriture d’un carnet de voyage

Adeline de Voyages Etc. a écrit un article sur la relation entre le blogging et le voyage. Cet excellent article où je me suis reconnu m’a donné l’idée d’écrire sur l’intérêt pour un voyageur de tenir à jour un carnet de voyage.

 

 

 

 

Pourquoi écrire un carnet de voyage ?

Les raisons pour écrire un carnet de voyage sont multiples et dépendent de chacun. Voici mes raisons personnelles mais je ne doute pas qu’il existe d’autres raisons !

  • Partager au plus grand nombre le voyage qu’on a effectué. Pour moi l’essence même du voyage est de pouvoir donner envie aux autres de voyager. De plus, quand on revient d’un voyage dans un endroit assez « exotique », on veut tout raconter à tout notre entourage mais 9 fois sur 10 la personne en face n’a pas envie d’être noyé dans un déluge de paroles sans compter qu’on a vite l’impression de se répéter au fur et à mesure des récits. Le carnet de voyage est une excellente parade à ce problème, il suffit de donner à son entourage l’adresse du blog ou la version papier du carnet et ils pourront le lire quand ils veulent et comme ils veulent. Y inclure des photos est une excellente idée car ça donne beaucoup plus de force au récit et le lecteur peut visualiser le voyage.
  • Confronter des points de vues avec les points de vue d’autres voyageurs. Avec l’avènement d’internet de nombreux voyageurs partagent leurs récits sur internet et pour peu qu’on voyage assez couramment, c’est fréquent de tomber sur un blog qui relate un voyage au même endroit. Le fait d’avoir formalisé son voyage permet
  • Cela « force » à faire une réflexion sur l’endroit où on a voyagé : pourquoi il y a tel phénomène, pourquoi telle coutume, etc. Je suis sur que vous comprenez ce que je veux dire. Par exemple, quand on arrive dans un nouveau pays qu’on ne connaît pas du tout, il nous arrive de mal interpréter certaines choses, coutumes puis de comprendre au fur et à mesure des jours la logique derrière cela. Le fait d’avoir tenu un carnet au jour le jour permet d’avoir une trace de l’incompréhension qu’on avait durant le début du voyage. Cela m’est souvent arrivé en Afrique et il m’arrive de sourire quand je relis mes observations !
  • Faire la liste des événements qui nous ont marqué. Par exemple dans le cas de ma randonnée à l’Angels Landing au Zion Park, c’est lors de la relecture de mes notes et en regardant les photos que j’ai vraiment pris conscience que j’ai fait le casse-cou et que j’ai vécu une expérience unique.
  • Pouvoir relire le récit plusieurs mois après et voir les différences d’interprétation qu’on a avec le recul. Personnellement, chaque voyage débute par sa préparation, la collecte des informations, quels sont les endroits à visiter, etc. La relecture de mon carnet de voyage plusieurs mois après est un excellent moyen de clore ce voyage.
  • Le carnet de voyage est un excellent compagnon pour celui qui voyage seul. Comme je le disais dans ma réflexion sur le voyage en solitaire, un des inconvénients de ce mode de voyage est qu’on a personne à qui se confier, à qui raconter les émotions vécues sur la route. Son calepin peut s’avérer un excellent exutoire.

 

Personnellement, j’ai deux versions de carnets de voyage. La première version très personnelle est très exhaustive et contient de nombreux détails qui ont une signification personnelle. Le ton est beaucoup plus personnel et intime.

La seconde version, celle que vous pouvez lire sur le blog, est beaucoup plus purgée et surtout centrée sur le voyage en lui-même avec ses centres d’intérêts.

Pour conclure, écrire un carnet de voyage revient à se poser, à respirer le temps qui passe, rester immobile devant ce qui bouge pour garder la même émotion en le relisant.

 

Comment écrire un carnet de voyage ?

Voici plusieurs conseils tirés de mon expérience personnelle :

  • Prendre des notes tous les jours. Il ne faut pas se faire submerger par les anecdotes et expériences à raconter. Je sais que si j’attends plusieurs jours avant de coucher sur papier mes impressions je risque d’être découragé devant la quantité d’informations à écrire et à analyser. Mais je sais également que si je repousse l’échéance, ce sera encore pire avec le risque d’oublier des détails. Au final, je me concentre moins sur chaque partie du récit par manque de temps et de motivation. Au contraire, si je fais cela tous les soirs par exemple, c’est beaucoup plus facile, le style est fluide, les idées viennent tout de suite et ça reste assez rapide.
  • Avoir un calepin sur soi pour noter tous les petits détails car on les oublie rapidement. Inutile de préciser qu’il faut un stylo avec !
  • Ne pas chercher à écrire parfaitement, il s’agit d’un premier jet, il faut noter toutes les idées dans l’ordre qu’elles viennent. L’avantage de procéder de cette manière est que l’inspiration vient beaucoup plus rapidement et le carnet de voyage sera plus fidèle à la réalité. Par contre l’inconvénient est que cela va demander du temps supplémentaire à la fin du voyage pour retravailler la forme.
  • La mise au propre sera l’occasion de retravailler le texte et de plus le recul permet de prendre conscience de certaines approximations, erreurs, etc.

 

Plusieurs styles de carnets de voyage

En allant sur de nombreux blogs de voyage, j’ai eu l’occasion de constater qu’il existe plusieurs types de carnets.

Certains préfèrent le style didactique avec seulement les informations pratiques jour par jour. L’hôtel où ils ont dormi, les restaurants où ils ont mangé et le prix par exemple.

D’autres encore notent tous les détails, insignifiants ou pas, ainsi que toutes leurs remarques.

 

Personnellement, concernant les récits de voyage publiés sur le blog, j’essaye de trouver le juste milieu et de ne pas noyer le lecteur sous un flot de détails qui n’apportent rien au récit.

 

Et vous, couchez-vous sur papier vos expériences de voyage ? Si oui, quels sont les conseils d’écritures que vous pourriez m’apporter ?

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • comment tenir un carnet de randonnée
  • carnet de voyage rédigé copier

20 Comments

  1. Ce sont de bons conseils et de bonnes réflexions. Je me suis posé la même question lors d’un article similaire sur le sujet.

    De mon côté, un journal de voyage est plutôt un ‘melting pot’ contenant autant mes pensées, poèmes, idées notées pour de prochains articles, des billets et autres paperasses collés aux pages, des dessins, des détails. C’est vraiment un amalgame de tout ce qui me passe par la tête sur la route!

    • Ton idée du melting pot est intéressante, c’est vraiment un carnet intime là ! C’est vrai que j’ai jamais songé à dessiner ou à enrichir le carnet avec d’autres documents !

  2. Ton article est très bien réalisé, je me retrouve entièrement dans tous les points.
    A la base, rédiger un carnet, c’est personnel, puis comme tu le soulignes, la famille et les amis souhaitent en savoir plus. Alors tu leur partages ce carnet fait à l’arrache, sans mise en forme et les photos à part.
    Puis tu te dis, qu’il serait bon de développer le concept en allant plus loin: en faisant un blog.
    Sauf que là, c’est différent. Il faut passer de quelque chose qui est très personnel à quelque chose de « plus » grand public, histoire de donner des informations. Autant la famille et les amis qui te connaissent bien se retrouveront dans le « personnel » ce n’est pas le cas du public d’Internet.

    Mon blog étant volontairement axé sur les récits, j’ai fait cette erreur au début: c’est à dire, un simple copier coller de mes carnets. Et au fur et à mesure du parcours de différents blogs, j’ai fini par comprendre les « attentes » de lecteurs (et aussi à l’interprétation des stats google analytics). Il faut donc tout revoir maintenant, et trouver un compromis. A chacun son style en effet.

    Lorsque je voyage, je fais comme toi, je note sur le calepin les impressions, anecdotes pour être certain de ne rien louper. Ces notes sont personnels et je peux dorénavant les réutiliser pour le blog, mais juste en cas de besoin. Une description globale doit pouvoir suffire. Et effectivement, de marier le texte aux photos est pas mal aussi pour assurer une cohérence et faire en sorte que le lecteur reste accroché.

    Maintenant les articles sont un « melting pot »: des infos, quelques anecdotes permettant de souligner les traits du voyage dans une autre culture. Les infos pouvant être intéressantes mais ne participant pas à la compréhension de l’article sont maintenant notées en bas de page. Et surtout, de mettre une carte google maps aide pas mal à accrocher le lecteur, je pense. Car ça renforce l’aspect « pratique ».

    En gros, ton article est à lire pour quiconque souhaite se lancer dans un blog orienté « récit ». L’indispensable est de se détacher de ses souvenirs personnels, de garder un ton « léger » et de bien marier les photos au texte.

    Merci en tout cas Julien.

    • Bonsoir Emmanuel,

      Je suis d’accord avec toi, il est primordial de bien faire la distinction entre les deux types de récits.

      Concernant les informations pratiques c’est une très bonne idée de mettre ces infos à la fin du carnet de voyage. Personnellement je ne le fais pas car sur une grande partie de mes voyages je n’avais pas vraiment gardé une trace de l’endroit où je dormais et où je mangeais. Mais je compte bien le faire dans l’avenir !

      Concernant la carte google maps, je l’avais fait au début mais entre les bugs d’intégration et autres je n’ai pas réussi à me trouver un truc qui me satisfait. Si tu as un plugin adapté je suis preneur !

      • Salut Julien,

        pour google maps, même pas besoin de plugin !
        Les plugins tuent les plugins. Plus sérieusement, cela alourdit quelque chose qui est censée être simple à la base: le blog.

        Bref, google maps fournit directement le « code » que tu peux coller dans ton article, et tu choisis la taille de la carte etc.. Pour cela, tu cliques sur le bouton en forme de « lien » au dessus de la carte, un onglet va apparaître et de là, tu peux personnaliser et copier le « code » à mettre sur ton site.
        L’avantage aussi avec google maps, c’est que tu peux mettre plein de repères personnalisés, c’est très pratique. un exemple: https://maps.google.fr/maps/myplaces?ll=43.853289,18.380588&spn=0.06994,0.154324&ctz=-120&t=h&z=13

        Dis le moi si tu as besoin d’éclaircissements.

        • Salut Emmanuel,

          C’est vrai que c’est un peu bourrin comme méthode de tout faire via des plugins.

          Je n’avais jamais fait gaffe à intégrer directement googlemaps mais visiblement ça a l’air au point.
          Je vais tester dans les jours prochains, je ne manquerais pas de te contacter si besoin !

          Encore merci pour l’info !

  3. Coucou Julien, intéressant, ton article. Par contre, je suis étonnée de voir à quel point tu as étudié ton blog et comment tu prépares tes articles. C’est comique pour moi qui suis plus dans la spontanéité, en tout cas dans l’écriture d’articles. C’est juste un reflet Par contre, le calepin, c’est pas une mauvaise idée… Parce que leur fuite peut s’avèrer très frustrante au moment de les coucher sur papier!

    • Salut Mélissa,

      Je te rassure, je ne suis pas non plus froid et calculateur ! Y a quand même une part de spontanéité importante ! J’essaye surtout de faire attention à ne pas faire fuir le lecteur…

  4. Bonjour Julien

    « Rester immobile devant ce qui bouge pour garder la même émotion en le relisant. » Je suis bien d’accord et c’est très bien dit !

    Moi aussi j’ai des calepins, écrits sur place, avec mes impressions, anecdotes, nom des lieux… puis retravaillés ensuite (beaucoup) au retour, pour les carnets de voyage. Ensuite, je poste mes coups de coeur sur le blog : les bonnes adresses, hotels,… c’est l’aspect pratique du voyage en quelque sorte.

    Ce sont des choses très précieuses, à la fois pour la construction du carnet, mais aussi pour les souvenirs personnels !

    Bonne route ! À bientôt :)

    • Bonjour Julie,

      Je répond avec un peu retard mais mieux vaut tard que jamais !
      J’aime beaucoup ton concept des carnets de voyage avec l’aspect pratique. Personnellement, je ne met pas trop cet aspect pratique en avant dans mes articles car sur mes précédents voyages je ne notais pas tous ces petits détails du coup j’ai un truc assez complet. Je ne manquerais pas de bien noter tous les endroits où je dors/mange/etc avec des appréciations durant mon voyage en Chine !

  5. Salut à vous les voyageurs…
    Je suis d’avis de noter ce qui donne le rythme au voyage…les anecdotes, les ressentis, les rencontres…tout ce qui fait et défait le voyage…
    Personnellement, par souci d’économie de travail au retour, j’ai souvent l’habitude de faire plusieurs temps de pause durant la journée pour noter au fur et à mesure les événements. Dans tout les cas, je prend le temps en fin de journée pour rédiger (même si cela sera relu et repris au retour)

  6. J’ai toujours un calepin sur moi où je note toutes mes impressions, mes dépenses chaque journée du voyage. Le soir en rentrant à l’hotel je sauvegarde mes photos prises durant la journée et je commence à écrire quelques ligne sur mon netbook.

    A la fin du séjour je publie mon carnet de voyage sur mon site mais je fais également une version papier avec des photos perso 😉

  7. Salut Julien!

    Pour chaque voyage, je met un nouveau carnet dans mes bagages et quand je les relis, je ris bien souvent puisque.. je réalise que j’ai écrit seulement quelques pages, oups! J’ai réalisé que je les prenais plutôt comme un journal intime et je tenais à tout, TOUT écrire.

    Maintenant, j’ai une nouvelle solution, surtout pour les road trip: Avoir une caméra vidéo avec moi. Comme ca, avec mes compagnons de voyage, on se raconte la journée et si mon compagnon veut ajouter un commentaire, il le dit et cela crée un récit très dynamique et fidèle, en plus d’ajouter des images!

    • Je t’avouerais que j’hésite souvent : dois-je tout écrire ou pas ? En général je ne m’en tiens qu’aux infos les plus importantes du moins pour le blog !

      C’est vrai que l’option de la caméra vidéo pour se filmer est une très bonne possibilité, ça permet d’avoir des impressions de première fraîcheur. Par contre cela impose un post-traitement après (transcrire le contenu de la vidéo, etc.)

      • C’est vrai que la caméra vidéo pose le défi du traitement post-voyage. En général je ne le transcris pas pour le blog, mais je fais un montage sur lequel j’ajoute une chanson qui m’a interpellée durant le voyage 😉

  8. Je pars toujours en voyage plein de motivation pour tenir un vrai carnet de voyage mais au final je n’ai pas le temps ou le courage de le tenir.
    Avec beaucoup de regrets par la suite car le relire permet réellement de revivre son voyage

  9. L’écriture d’un carnet de voyage laisse de bons souvenirs.
    ça prend du temps c’est sur mais après c’est toujours un plaisir de relire son carnet de voyage!

    • How neat! Is it really this sipelm? You make it look easy.

  10. Salut Julien,

    ça faisait longtemps. Comment vas-tu? j’avais peur que tu ais cessé ton blog parce que pendant des mois je n’arrivais pas à y accéder vu que mes anti-virus me bloquait l’accès, et que je ne voyais pas de changement.

    Content de voir que ton blog soit toujours en vie et j’espère que tes voyages continuent eux aussi.

    A bientôt et au plaisir d’avoir de tes news.

    Aala 😉

  11. 極上ブログ!作家志望のためのヒントやヒント何かありますか?私自身の起動に|私は望んで計画してよすぐにウェブサイトが、私はすべてで失わ少しだ。有償オプションのためのWordpressやジョギングのような無料のプラットフォームで始まるあなたはアドバイスはか? 私は完全だという、そこに混同そう多くはありませ..でも提案? あなたが祝福していただきありがとうございます!

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.