Récits de voyages autour du monde et réflexions...

Il y a deux type de voyageurs : les solitaires et les autres

Il y a deux type de voyageurs : les solitaires et les autres

En voyage on rencontre deux types de voyageurs : les solitaires et ceux qui voyagent à plusieurs (en général un couple).

Pour ma part, je pense que voyager seul est une expérience qui doit être faite par tous les voyageurs quitte à voyager à plusieurs par la suite. En effet, d’un point de vue « débrouillardise » et maturité, il n’y a pas mieux avec le fait de devoir aller constamment de l’avant pour avoir des renseignements, trouver de l’aide, discuter un peu pour socialiser, etc.

 

Pour résumer ma vision des avantages d’être seul :

  • on peut visiter ce qu’on veut, à n’importe quel moment et comme on veut. On n’a pas de contrainte à gérer (par exemple qui n’a jamais été un peu frustré car l’autre mettait une plombe à se réveiller ou inversement ?).

 

  • c’est un challenge. En effet voyager seul est souvent plus difficile qu’à plusieurs. Après tout on est un peu parachuté dans un pays inconnu qui ne parle pas souvent la même langue. C’est dans ces moments là qu’on trouve en soi des ressources qu’on ne soupçonnaient pas. Ca rejoint un peu le concept que la société impose une hibernation mentale sur l’individu et partir à l’aventure en mode solitaire permet de sortir de cette « hibernation ».

 

  • le fait d’être seul permet de pleinement se plonger dans le pays où on se trouve et de laisser ses pensées vagabonder. Personnellement j’aime bien par exemple conduire seul car je peux penser à plein de choses. Cela est nettement plus difficile quand il faut constamment interagir avec quelqu’un.

 

  • c’est plus facile de se faire des amis dans la population locale avec par exemple des opportunités qu’on ne trouve pas à plusieurs : un des effets pervers d’être à plusieurs est qu’on se renferme un peu, j’ai déja vu des groupes plus parler de la situation en France qu’apprécier le pays où ils se trouvaient…

 

  • on est beaucoup plus flexible, on peut changer d’itinéraire instantanément par exemple.

 

Toutefois, il ne faut pas occulter le fait que ce mode de voyage présente quelques inconvénients.

  • une solitude qui peut être difficile à vivre particulièrement pour les personnes qui ont besoin de communiquer et d’avoir des gens autour d’eux.

 

  • personne à qui parler des évènements vécus lors du voyage, après tout un des buts du voyage c’est de pouvoir partager. Vivre une expérience inoubliable à deux est un moment unique.

 

  • bien qu’il soit toujours possible de trouver de l’aide (bien plus facilement qu’on le croit !), il n’y a personne derrière soi. Personne pour surveiller les bagages, personne pour porter du matériel, etc.

 

  • voyager sera en général plus cher, voyager à deux permet souvent de réduire les couts (chambre d’hotel, etc.).

 

  • on peut perdre l’habitude des obligations sociales (mais c’est plus pour les gens qui voyagent très longtemps).

 

Après il est clair que suivant les personnes, certains préfèreront voyager seul et d’autres à plusieurs. D’ailleurs, vers quel mode se porte votre préférence ?

 

Après cette réflexion sur l’intérêt (ou pas) de voyager solo, je me permet une petite pensée sur le voyage au long cours.

Je trouve que voyager seul introduit un autre effet pervers. Il m’est arrivé de voir des gens qui étaient sur les routes depuis des années en mode solitaire. Ils ne créent pas de liens durables, ils vont toujours de l’avant, toujours plus dans le voyage. En soi, n’est ce pas une forme de « fuite » ? Je dis cela car j’ai l’impression que certaines de ces personnes n’étaient pas plus heureuses dans ce mode de vie qu’avant. Je me demande si en fait certains ne se font pas coincer par la routine du voyage et ne peuvent plus en sortir soit car ils sont « drogués » du voyage, ils sont incapable de se remettre à vivre en communauté ou tout simplement à etre sédentaire. Ou alors, ils n’ont tout simplement plus les capacités de retrouver une vie professionnelle telle qu’ils la voient et ils ne veulent pas se lancer dans un autre type de vie professionnelle.

On peut citer par exemple le voyageur qui a travaillé comme ingénieur et qui après 5-10 de vagabondages va rencontrer les plus grandes difficultés à retrouver un travail dans son secteur. A mon sens partir sur le très long terme (plusieurs années) est un projet qui ne doit pas se faire à la légère, il faut passer à l’après, à la reconversion. De plus, quand on est jeune on peut avoir envie de voyager toute sa vie mais avec l’âge on peut avoir mal au dos, marre de ne pas avoir de chez-soi, etc. et avoir envie de revenir en France.

J’ai vu des voyageurs qui mendiaient pour pouvoir continuer à voyager. Je sais que ce cas est extrême mais ça fait réfléchir : d’une certaine façon ces gens là ont rejoint ceux des pays du sud et je ne sais pas si c’est très enviable… Soyons honnête, je préfère être sédentaire et avoir tout ce dont j’ai besoin que voyager et devoir mendier.

Les exemples que j’ai présentées dans les deux paragraphes précédents restent quand même des cas extrêmes de voyageurs mais ils permettent d’aborder une réflexion sur la vision qu’on a du voyage surtout à long terme.

 

Qu’en pensez-vous ? Avez-vous déja vu des voyageurs « extrêmes » qui vous ont marqué dans ce sens ? Préférez-vous voyager seul ou à plusieurs ?

 

 

PS : je tiens également à signaler que j’ai mis en place une newsletter qui sera diffusée 2 fois par mois. Elle présentera un récapitulatif des articles rédigés ainsi qu’une sélection choisie de ce qui se publie sur le net. N’hésitez pas à vous y inscrire !

 

Photo par Sesjusz : http://sesjusz.deviantart.com/art/Loneliness-108193516

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • essai sur les avantages et les desavantages du voyage solitaire
  • les avantages du voyage solitaire
  • voyage solitaire ou en groupes
  • voyage solitaire paragraphe
  • voyager seul ou en groupe avantages et inconvénients
  • voyageur solitaire

21 Comments

  1. J’ai toujours voyagé avec qqun : mon chéri, une amie…
    Au delà du fait qu’on peut effectivement se prendre un peu la tête, c’est vraiment le fait de partager avec qqun qu’on connait bien qui décuple les émotions de la découverte.
    Par le voyage, on renforce nos liens, se crée des souvenirs uniques, des anecdotes ensemble… qui nous feront sourire longtemps encore après être rentrés.

    • Oui tout à fait, c’est vraiment le gros plus de voyager à plusieurs. J’ai tissé des liens très forts avec des amis car on a vécu ensemble des moments uniques. Il est évident que voyager en solo n’a pas que des avantages et inversement !

  2. Ton article est très intéressant et souligne un des aspects que je ne connaissais pas sur le voyage au (très) long cours: la fuite dans le voyage en solo. Ton analyse semble bonne. Enfin reste à voir les motivations à chacun vis à vis de la fuite. Cela dit, à la fin quand tu parles des voyageurs qui mendient, je ne vois plus trop le lien avec le choix de voyager seul ou accompagné.
    Solitaire ne veut pas dire « asocial » ce n’est pas incompatible.

    Après tu as bien résumé aussi les avantages et inconvénients d’un voyage en solo et pour faire les deux, je partage totalement ton avis.
    Lors de longues vacances ça a toujours été à deux, mais il m’est arrivé de partir seul pour 1 semaine pas plus. Il est vrai que le fait de ne pas pouvoir partager pèse un peu, mais cela est compensé par une vraie liberté.
    Même à deux ou plusieurs, la liberté est possible, on est pas obligé de tout faire en commun.
    Lors d’un voyage en Ecosse, nous étions 3 et il est arrivé qu’en grande ville, on se sépare le temps de quelques heures pour nous retrouver plus tard, l’esprit apaisé. Et il est vrai qu’avec les potes, on se tape des barres de rire en repensant à des situations comiques. Chose impossible en étant seul.

    Mon prochain voyage sera en grande partie en solitaire pendant 3 semaines. J’appréhende un peu, mais comme tu dis, c’est bon pour l’expérience et pour tester sa « résistance » si on veut.
    Après ça permet de connaître un peu ses limites. Mais en soi, voyager seul ne me dérange pas, tant que l’on reste ouvert à ce qui se fait et que l’on cherche le contact. D’ailleurs, je n’ai jamais autant fait de rencontres qu’en voyageant seul.

    • Oui, tu as raison, j’ai disgressé un peu sur le voyage au long cours à la fin en fait !
      Je viens de clarifier cela dans l’article, merci pour ton opinion !

  3. J’aime bien cet article et je pense aussi que l’on devrait toujours voyager seul au moins une fois. Ça favorise les rencontres, mais surtout ça permet de se trouver, de se connaitre.

    Pour ce qui est du voyage en couple, Pierre Josse, l’un des fondateurs du Guide du Routard, raconte souvent qu’il utilisait les voyages pour tester la force d’une relation : À deux au bout du monde on a vite fait de savoir si l’on se supporte ou pas. En gros, ça passe ou ça casse. C’est un bon test.

    Enfin, sur la dernière partie, c’est vrai qu’en on rencontre pas mal des « fantômes voyageurs » qui continue de suivre la route sans trop savoir pourquoi. C’est un des risques du voyage : ne pas savoir s’arrêter, continuer un peu trop longtemps sans se trouver de but et finalement couper les ponts avec là d’où l’on vient ou la réalité. Voyager c’est faire le tour du monde, mais il faut quand même garder les pieds sur terre.

    • Pas mal le concept de Pierre Josse. Il est clair qu’au milieu de nulle part on est vite fixé sur la solidité du couple !

  4. Je voyage très souvent seule… mais je n’ai pas encore fait un voyage au long cours en solo, je crois que ce sera une prochaine étape, partir au moins un mois, voir plus, seule, pour voir comment je m’en tire par contre, pas certain que cela favorise spécialement les contacts. Quand tu es un(e) gros(s)e timide, c’est pas toujours facile sur la route… Et je sais de quoi je parle! ;D
    En échange, tu as une liberté totale par contre!
    Je ne sais pas pourquoi il me vient en-tête un article que j’avais lu il y a quelques temps sur le célibat des voyageurs de longe durée… Ce mode de vie, soit on est seul et on assume; soit on a une partenaire qui est tout aussi passionné et sur la même longueur d’onde. Mais c’est sans garantie que ça le restera!

    • Justement, le fait de voyager à plusieurs t’incitera à te reposer sur les autres où à ne parler qu’avec eux. Rien de mieux qu »un voyage en solo pour « s’obliger » à aller de l’avant et à rencontrer d’autres personnes !
      Bon, ce n’est pas toujours vrai mais je suis persuadé que cette thérapie de choc fonctionne dans la plupart des cas.

      • On verra au mois de mai… Direction la Géorgie… seule! ;)

        • Héhé sympa !

          Pourquoi la Géorgie en particulier ?

    • Je te comprends, mais lorsqu’on voyage seule, on est plus accessible pour les autres. Et même si l’on est timide, les autres viennent vers toi. Je me souviens d’une escapade en bateau au départ d’Ushuaia, il pleuvait fort, je me suis assise à l’intérieur du bateau et un homme m’a demandé comment je m’appelais. Je lui ai répondu que je m’appelais Donna, et comme il avait une guitarre il s’est mis à chanter la « fameuse » chanson de Clo-Clo Donna Donna….. et tous les passagers du bateau ont enchaîné et se sont regroupés autour de moi. Moment magique, instant inoubliable et bien que voyageant seule, je n’étais pas seule.
      Les émotions des découvertes de mes voyages en solo effacent en moi toute forme d’inhibition comme la timidité.
      Ouvre grand les yeux en Georgie et sois toi-même. Tu feras de belles rencontres !

      • Bonjour Donna,

        Tu as vécu un très bon moment en effet, tu illustres parfaitement pourquoi il est intéressant de voyager seul :) J’espère que ça convaincra Mélissa !

  5. Je pense qu’il est bon d’alterner les deux.
    J’ai pas mal voyagé en solitaire (tribute to Manset ;) ) et au bout d’un moment, ça fait vraiment du bien de trouver un compagnon de voyage pour partager un peu.
    Et ça te permet après d’apprécier encore plus le moment où tu te retrouves à nouveau en solo :D

    • C’est quoi « tribute to Manset » ?
      Et c’est vrai que je suis d’accord pour l’expectative de vouloir être à nouveau seul !

      Sinon il est clair que le partage reste une notion très forte. Quand tu dis que tu voyage à plusieurs, c’est avec des amis ? une copine ?

  6. C’est vraiment un bon article.
    Je partage complètement ta pensée. J’aime beaucoup le voyage en solo pour la possibilité de pouvoir s’ouvrir beaucoup plus facilement aux autres. Les voyages en groupe ont tendance à fermer.
    Les retours à des phases sédentaires sont aussi bénéfiques; je trouve qu’on savoure plus chaque cycle avec l’alternance. L’éternel voyageur solitaire finira un jour par tourner en rond et tu as bien raison de souligner que notre santé n’est pas éternelle même si il ne faut attendre la retraite pour réaliser ses projets.
    J’en discuté avec des mendiants qui étaient d’anciens grands voyageurs; c’était touchant de les écouter mais certains avaient pris un coté obscur hélas…

    • Je suis entièrement d’accord avec toi, il faut se poser de temps en temps.

      D’ailleurs, plus je fais de voyages plus je voyage lentement en prenant le temps de découvrir la culture locale, etc.
      Ce n’est pas non plus la peine de culpabiliser si on prend un jour pour bouquiner, se reposer, etc. CA fait du bien au corps et à l’esprit je trouve !

  7. Perso, j’ai toujours voyagé avec quelqu’un : mon homme, une amie, mon frère et mes parents… Car pour moi, outre le fait dé découvrir des richesses sur place, la joie du voyage réside aussi dans le fait de pouvoir partager toutes ces découvertes avec les gens que j’aime et que j’apprécie.

    • C’est en effet incontestablement le plus gros avantage du voyage avec des connaissances de pouvoir partager les moments uniques. Je suppose que chaque mode a ses avantages et inconvénients !

  8. Personnellement, j’adore voyager bien accompagnée pour partager les rencontres, les joies et soucis et ensuite les souvenirs. Un tour du monde en famille avec nos enfants a été pour nous une expérience géniale !
    Je te fais partager quelques articles sur le sujet.
    Un très bon article sur le voyage en solo : http://www.voyagesetc.fr/2012/05/15/lettre-a-une-apprentie-aventuriere-a-la-recherche-dun-compagnon-de-voyage/
    Puis un témoignage de voyageurs nomade :
    http://lecoindesvoyageurs.fr/pourquoi-pas-nomade-julien

    • Salut,
      J’avais remarqué l’article d’Adeline. Je suis entièrement d’accord avec ce qu’elle dit.

      Bravo pour le tour du monde en famille, ça n’a pas du être tout le temps facile ! Mais que d’émotion après !

      Merci pour les liens !

  9. Je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi mais c’est peut-être mon âme de vagabonde solitaire qui me fait dire cela… Voyager seule ne veut pas dire en solitaire selon moi. Je décide souvent d’aller en voyage dans des pensions, auberges de jeunesse ou chez des connaissances de connaissances ! Donc la communication et le partage de souvenir ne sont plus alors un problème. Tu te retrouves même à vivre des moments inoubliables.

    Il est vrai qu’en vivant ainsi tu peux trouver difficile de te réinsérer dans une vie routinière mais ce n’est pas impossible. Pour ma part, je ne me suis jamais retrouvé plus de 6 mois seule sans amis de longue date ou de la famille. Il suffit de doser selon ton caractère. Il est essentiel pour ma part de pouvoir faire les deux et d’allier voyage en solo mais pas en solitaire, voyage en solitaire (si besoin de réflexion) et voyage en groupe. Tout est question de dosage.

    En groupe, c’est moins cher mais cela demande aussi une adaptation des uns envers les autres. D’autres questions se posent alors !

    Une dernière remarque l’ingénieur qui travaille 5-10 dans différents lieux est un voyageur pour toi ? Le problème pour retrouver un travail sédentaire dans son secteur est peut-être causé par un trop nombre de changement de poste, de lieu, le fait de ne pas prendre le temps de connaître ton environnement faute de temps puisque tu travailles, ….

    Je préfère vivre selon mon envie en prenant le temps d’écouter mes besoins du moment.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Pourquoi voyager selon Arnaud - North by Southwest | North by Southwest - [...] Cela rejoint également plusieurs articles que j’avais écrit comme par exemple le voyage en solitaire ou en groupe ? ...

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>