Récits de voyages autour du monde et réflexions...

Voyage à Istanbul, une ville cosmopolite

Voyage à Istanbul, une ville cosmopolite

J’ai voici plusieurs années passé plusieurs semaines à Istanbul et c’est incontestablement une de mes villes préférées, un de mes coups de coeur.

Saviez-vous que Byzance, Constantinople et Istanbul sont les trois noms d’une même ville ? La ville a été un pôle culturel et commercial très important durant les deux derniers millénaires et elle connaît actuellement un regain avec la résurgence de la Turquie.

 

On peut dire qu’Istanbul est scindée en 3 parties. Tout d’abord il y a la partie occidentale d’influence européenne et la partie asiatique qui est séparée par le Bosphore. Le coeur économique et culturel de la ville est sur la rive européenne. A l’intérieur de cet ensemble, on peut distinguer la Corne d’Or qui compte les principaux monuments de l’époque byzantine ainsi que le Grand Bazaar et la plupart des mosquées et le centre-ville économique, plus récent séparé par un bras du Bosphore.

Partez à la découverte d’Istanbul, une ville qui est à la croisée de l’Europe et de l’Asie. L’exotisme est maintenant à 3 heures de vol de la plupart des villes françaises et est une destination idéale pour y partir en week-end prolongé !

 

Le Sultanahmet : Mosquée Bleue, Hagia Sophia, Citerne de Justinien

La partie européenne de la ville est très bien aménagée et le Sultanhamet, quartier où se trouvent la Mosquée Bleue et la Basilique Sainte Sophie ne laissera personne indifférent.

Le Sultanhamet est une place autour de laquelle se trouve les deux monuments cités précédemment. Cette place était, du temps de l’empire romain, un hippodrome, cela se voit par sa forme elliptique et on peut toujours y voir deux colonnes.

 

La Hagia Sofia ou encore Basilique Sainte Sophie est un moment unique au monde. C’était à l’origine une basilique orthodoxe qui a également connu une période chrétienne et a ensuite été reconvertie en mosquée durant 500 ans après la prise de la ville par les ottomans. Ils y ont fait construire 4 minarets et elle a tenu une place importante dans l’influence architecturale des mosquées d’Istanbul et notamment la Mosquée Bleue qui est juste en face.

La Basilique Sainte Sophie
La Basilique Sainte Sophie

 

La Mosquée Bleue est la mosquée la plus emblématique de la ville. Elle est bleue non pas de l’extérieur mais de l’intérieur avec de nombreux motifs dans cette couleur. Sa visite est ouverte à tout le monde mais il convient de respecter les règles élémentaires de pudeurs et d’éviter les jupes, foulards, etc. Il faut également enlever les chaussures avant d’entrer mais cela n’est pas gênant, le sol est recouvert de tapis.

La Mosquée Bleue vue depuis Hagia Sofia
La Mosquée Bleue vue depuis Hagia Sofia

 

La Citerne de Justinien est un endroit assez impressionnant. C’est une sorte de « lac » souterrain parsemé de colonnes pour soutenir le plafond. On y compte plus de 300 colonnes et cela donne un spectacle visuel assez particulier. Cette citerne, avec de nombreuses autres, a joué un rôle capitaldans l’approvisionnement en eau de la ville.

La Citerne Justinien
La Citerne Justinien

 

La Mosquée Süleymaniye

Une des nombreuses mosquées de la ville
La mosquée de Soliman au fond

C’est une des principales mosquées de la ville. Elle porte son nom d’après Suleiman le Magnifique, un des plus grands empereurs ottomans dont la renommée s’étend jusqu’en France. Il fut en effet à 2 doigts de capturer la ville de Vienne dans les années 1650 et donc d’avoir accès à l’Europe occidentale.

La mosquée a été construite par le célèbre architecte ottoman Sinan et c’est un de ses chefs d’œuvres qui a été l’inspiration pour la Mosquée Bleue.

Suleiman est enterré à côté de la mosquée, on peut visiter son tombeau. Le tombeau compte également sa principale favorite, Roxanne.

 

 

 

 

 

Le palais Topkapi

Ce fut la résidence principale des empereurs ottomans durant plusieurs siècles avant son remplacement par le palais Dolmabahçe.

Le palais Topkapi a été construit juste après la prise de Constantinople en 1453 et a servi comme résidence principale pour les empereurs ottomans jusqu’au milieu du XIXème siècle.

A son apogée, plus de 4000 personnes vivaient et travaillaient dans le palais. La visite des harems où vivaient les favorites du sultan est très intéressante car on peut y voir unr architecture typiquement ottomane.

Les musées présents dans l’enceinte du palais valent également le détour, ils présentent de très belles collections d’habits et de joaillerie !

Le harem du palais Topkapi
Le harem du palais Topkapi

 

Visite du palais Dolmabahçe

Ce fut la principale résidence d’Atatürk, celui qui a conduit la transition de l’empire ottoman vers une démocratie.

Dolmabahçe est le plus grand palais de Turquie et a été construit au milieu du XVIIIème siècle par un empereur ottoman qui jugeait que le palais de Topkapi n’était plus assez confortable et « obsolète ». Cela se remarque durant la visite

Le palais compte une salle de cérémonie très impressionnante, c’est une des plus grandes salles d’Europe en termes de volume.

Pour l’anecdote, l’horloge de la chambre d’Atatürk est figée à l’heure du décès d’Atatürk.

Par contre, contrairement au palais de Topkapi qu’on peut visiter comme on veut, l’accès au Dolmabahçe Palace est restreint et se fait suivant un tour guidé. Quand j’y suis allé, les appareils photos n’étaient pas autorisés à l’intérieur du palais. Ca a peut-être changé depuis mais j’en doute fortement…

Le palais Dolmabahçe vu depuis le Bosphore
Le palais Dolmabahçe vu depuis le Bosphore

 

La tour Galata

La tour Galata
La tour Galata

Il s’agit d’une tour gênoise en face de la Corne d’Or. La ville comptait une communauté gênoise importante étant donné que la ville de Gênes était une puissance commerciale tout comme son concurrent vénitien, La Sérénissime.

Il est possible de monter en haut de la tour pour avoir une très belle vue sur l’ensemble de la ville. Le ticket est payant (je ne me souviens plus du prix) mais ça vaut le coup pour moi.

Pour traverser le bras du Bosphore, on peut emprunter le pont Galata qui est à double niveau. D’ailleurs les quais à côté du pont sont une excellente occasion de manger sur le pouce un des plats typiques de la ville, du poisson avec du pain (j’ai oublié le nom !). D’ailleurs la cuisine stambouliote est excellente et c’est un régal à chaque repas entre les kebabs et autres spécialités turques !

 

Pour les amateurs de foot, le quartier s’appelle Galatasaray et a donné son nom à un célèbre club de foot.

 

Une croisière sur le Bosphore

La croisière le long du Bosphore  avec un arrêt à Eyup pour monter en haut du cimetière d’Eyup est un enchantement. Une pause sur la terrasse du café Pierre Loti où le célèbre écrivain du même nom aimait écrire permet d’avoir une très belle vue sur la ville et ses nombreuses mosquées. L’endroit a gardé l’atmosphère de l’époque de la fin du XIXème siècle.

Le café Pierre Loti
Le café Pierre Loti

 

Il est également impensable de faire une croisière sur le Bosphore sans passer sous le célèbre pont du même nom qui relie l’Europe à l’Asie. C’est aussi l’occasion idéale pour voir les palais s’égrener le long du détroit du Bosphore et d’avoir un aperçu d’Ortakoy, le quartier de la rive asiatique.

Le pont du Bosphore
Le pont du Bosphore

 

Le Grand Bazaar

Ce marché est une figure mythique d’Istanbul avec sa célèbre allée des joailliers et leurs vitres en cristal.

C’est un immense marché couvert, plus de 60 allées et 3 000 magasins. On s’y perd vite mais c’est également cela qui fait son charme.

 

Le Bazar aux épices

C’est un petit bazar pas très loin du grand bazaar. Comme son nom l’indique on y vend surtout des épices. C’est l’occasion de découvrir de nouvelles épices en suivant les odeurs.

Le bazar aux épices
Le bazar aux épices

 

Taksim

C’est un peu l’équivalent de nos Champs Elysées. Cette avenue piétonne déborde d’activité et on peut y voir le plus vieux tramway d’Istanbul. Ceux qui veulent faire du shopping y trouveront leur bonheur.

A noter qu’on peut prendre le funiculaire à partir du Dolmabahçe pour monter la colline jusqu’à la place principale.

 

 

Le choc des civilisations
Le choc des civilisations

 

Il est possible depuis Istanbul de faire une excursion d’une journée en bus à destination des rivages de la Mer Noire. C’est à la fois l’occasion de franchir le Bosphore, de traverser la banlieue d’Istanbul pour avoir une vision plus « underground » et également de pénétrer un peu à l’intérieur de l’Anatolie. Par contre, préparez-vous à être déçu, la mer n’est pas noire !

Le meilleur moment pour aller à Istanbul est probablement en mai, juin ou encore septembre et octobre. Durant l’été il y fait assez chaud.

 

Si vous avez aimé l’article, je vous invite à cliquer sur le bouton J’aime !

 

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • basilique sainte sophie
  • café pierre loti istanbul
  • tombe justinien
  • en quoi istanbul est une ville cosmopolite
  • la vill de soliman
  • palais ataturk istanbul

25 Comments

  1. Istanbul est vraiment une ville où j’ai envie d’aller, elle mélange mystère et histoire! Avec ce que tu montres dans ton article, ça donne encore un peu plus envie d’y aller! Je sais pas pourquoi mais c’est assez typique dans les pays chaud d’avoir ce genre de magasin d’épices!

    • L’architeture turque est vraiment de toute beauté, istanbul est une ville à visiter, en orient et occident, c’est un véritable dépaysement qui vous enchantera !

  2. Souvenirs, souvenirs… Istanbul est une ville qu’on doit avoir vu une fois dans sa vie!
    La beauté de la Mosquée bleue, l’immensité du Grand Bazar, le goût du thé à la pomme… C’était mon premier voyage sans mes parents, donc elle une place un peu spéciale dans mon coeur.

  3. La plus belle ville que j’ai pu visiter jusqu’à présent!
    Il y’a tant de choses à y voir, j’y retournerais volontiers!!!!
    Merci pour cette description

  4. Les photos donnent envie de (re)faire le déplacement, réputée pour son architecture c’est une ville qui vaut le détour.

  5. J’avais voyagé en stop de Paris à Istanbul il y a deux ans, une super expérience !
    Par ailleurs l’architecture authentique et tout simplement splendide !
    Je confirme que le meilleur moment pour y aller est en mai/juin.

  6. Il y a de belles édifices. Personnellement, je ne suis jamais allé à Istanbul mais tes photos prises donnent envie d’y faire un petit détour. Je pense que cela fera l’affaire coté visite culturelle.

  7. Istanbul est une ville fascinante. On est très rapidement conquis par cette ville.

    Très bon résumé des « must » d’Istanbul. J’ajouterai certainement le quartier d’Eyup avec la mosquée d’Eyup qui a un poids religieux important.

    Ce quartier est très agréable et accessible rapidement en bateau via la corne d’or.

  8. En tant que passionné d’Istanbul, merci pour ce rapide résumé d’Istanbul.

    Je vous invite vraiment à visiter cette ville fabuleuse qui vous enchantera à coup sur.

    A bientôt sur les rives du Bosphore.

  9. J’aimerais bien visiter Istanbul à la rentrée. Ton article m’a vraiment donné envie de flâner dans cette ville. Elle a l’air tellement chargée d’histoire! Merci pour ton article.

  10. Mélange d’orient et d’occident, de culture traditionnelles et de modernité, un climat très clément et des gens qui ont l’air très accueillants, c’est vrai que la Turquie et plus particulièrement Istanbul font rêver, c’est une des destinations qui sont sur ma liste pour la suite, en plus ce n’est pas vraiment très loin pour un gros dépaysement.

  11. La description des lieux à visiter à Istanbul est particulièrement attrayante. J’étais toujours resté sur un apriori vis à vis de la Turquie depuis la sortie du film « Midnight Express » (oui je sais, il y a très longtemps). Ce qui fait qu’avec les années je ne m’étais jamais intéressé ni à ce pays ni à cette ville.
    Ton article m’aide à ôter mes préjugés, et me font apprécier l’aspect hautement culturel de cette ville.
    Un grand merci!

  12. L’architecture, les gens et les baklavas d’Istanbul me font rêver!

    Un jour, bientôt, j’irai certainement!

  13. Voila une ville, et même un pays, qui m’a toujours attiré. J’ai hâte de m’y rendre et de pouvoir y admirer son architecture, son paysage et y déguster ses mets. J’ai beaucoup d’amis Turcs qui ne cessent de me dire de venir chez eux. Il serait temps que j’y aille, du moins après mon petit périple Japonais de quelques années :D

  14. La visite que j’ai trouvée la plus étonnante, était évidement les citernes. En plus comme il faisait bien chaud à Istanbul, cet endroit était particulièrement rafraichissant.

  15. Je vais me concentrer surtout sur la gastronomie et je suis épaté quand méme par la diversité des produits proposés c’est un vrai équipement de chef. Sinon, la visite guidée avec les images me donnent déjà envie de programmer cette destination.

  16. Très belle ville avec des monuments impressionnants, à visiter absolument. C’est aussi un super article, très bien illustré avec des petits détails indispensable pour le déplacement.

  17. C’est magnifique, ça donne vraiment envie d’y aller au moins pour visiter!

  18. Cet article me prouve que j’ai bien fait de réserver mes billets d’avion pour la Turquie! Les photos me pressent d’y être, mais je devrai attendre quelques semaines! J’ignorais vraiment tout de ce pays, ce sont des amis qui me l’on conseillé. Avec tout ce qui c’est passé en Afrique du nord, les agences de voyages l’an passé on vendu du vendre des séjours en Turquie, c’est surement pour cette raison que cette année ce pays est vraiment une destination à la mode.

  19. Hello,
    Istanbul est vraiment une ville jolie et sympa, mais il ne faudrait surtout pas généraliser la Turquie avec cette seule ville. Je conseille à tout le monde d’aller ensuite dans l’Anatolie Profonde, et vous découvrirez un autre visage de la Turquie tout aussi passionnant ;-)

  20. Je vis à Istanbul depuis trois ans et je ne me lasse pas de cette ville. En plus de tous ces monuments et attractions, il y a une foule de quartiers moins ou pas touristiques tous différents les uns des autres. Moi c’est ça que j’adore dans cette métropole, c’est qu’il est possible de changer de paysage d’un quartier à un autre. Mieux: d’une rue à une autre l’atmosphère est déjà différente!
    Des exemples? La commune de Bebek, c’est des grosses villas et des yachts amarrés juste devant, Arnavutköy, c’est des maisons en bois et des restos de poissons. Ortaköy? Un petit marché de bijoux, des cafés et des nightclubs et une mignonne petite mosquée blanche au bord de l’eau. Galata, c’est le coin des musiciens et des stylistes. Dans un tout autre genre, il y a Eyüp et Fatih, des quartiers traditionnels où les femmes sont le plus souvent voilées. Quant à Nisantasi, c’est le paradis des filles à papa qui font tinter leur carte de crédit dans les boutiques de marque. Je m’arrête là parce qu’il y en a trop pour toutes les citer. Je n’ai même pas parlé de la rive asiatique. Ah quel bonheur cette ville!

    Melody
    Journaliste belge spécialiste des aventures rocambolesques à Istanbul

  21. Je réside à Istanbul depuis plus de 4 mois et je m’y plais vraiment.
    Personnellement je vis dans la partie Asie un peu moins touristique, dans le quartier de Kadiköy plus précisément.

    C’est un vrai plaisir de vivre ici. Les gens sont sympa, il fait beau, il y a plein de choses à faire et c’est vraiment une ville facile à vivre.

    Un conseil : n’hésitez pas à venir ;)

  22. Bonjour, voilà une autre destination que j’aimerai bien découvrir. Cette ville me paraît splendide. Et puis, l’atmosphère si différente d’un quartier à un autre doit vraiment être d’un dépaysement total. Pas besoin de faire des kilomètres en voiture, il suffit donc de traverser la rue, alors. Bon il va falloir que je sorte un peu de ma Corse et que j’aille à la découverte de ces merveilleuses contrées ! Merci pour cette invitation aux voyages !

  23. Commentaireje vois que tu oublies pas mal de choses comme moi :) prix, lieu…
    mon oncle adore la Turquie. Il y retourne presque chaque année.

  24. Bonjour!je suis entrain de préparer un voyage en Turquie; et en cherchant sur internet; je suis tombé sur ce super article. Merci pour ce guide!!Bonne continuation à tous!!

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>