Récits de voyages autour du monde et réflexions...

Comment travailler tout en voyageant

Comment travailler tout en voyageant

Vous êtes tombés amoureux d’un pays ou d’une région et vous voudriez y rester plus longtemps ? Ou encore vous désirez voyager au long cours et gagner votre vie en même temps ? Les options sont nombreuses pour celui qui est débrouillard et tout le monde peut trouver chaussure à son pied. Voici plusieurs exemples pour gagner sa vie tout en voyageant.

 

 

 

Woofing

Comme je le détaille dans l’article consacré au woofing, il s’agit d’un excellent moyen de découvrir une région tout en étant logé et nourri. De plus, le woofing laisse en général pas mal de temps libre, quoi de plus idéal pour visiter le coin ?

Le fruitpicking est une autre alternative mais il s’agit plutôt d’un job alimentaire. Il s’agit de ramasser des fruits 8 heures par jour en échange d’un salaire, un peu comme les emplois saisonniers en France donc. C’est un travail qui fait moins rêver mais cela peut constituer un bon moyen de se refaire un petit pécule avant de repartir sur les routes.

 

Les petits boulots

Pour celui qui veut vraiment trouver un emploi, les possibilités de petits boulots sont nombreuses surtout dans les endroits très touristiques où vous pourrez sortir votre épingle du jeu grâce à votre connaissance du français et de l’anglais par exemple. Au delà des métiers classiques comme serveur, il est possible de devenir prof de plongée par exemple.

Par contre, pour peu que vous sortez du domaine du tourisme, il va être plus difficile de trouver. Pour se différencier des autres candidats, ce sera à vous de vous différencier par votre motivation, sens du travail, compétences, etc.

 

Devenir guide

Vous avez eu le coup de foudre pour une région particulière et à force de la parcourir, vous la connaissez sur le bout des ongles. Pourquoi ne pas envisager de devenir guide francophone ? Les touristes français sont nombreux dans le monde et les guides sachant parfaitement manier la langue de Molière sont parfois très rares et très demandés. Cela peut vous permettre de vivre de votre passion dans l’endroit de vos rêves, ce qui est le but recherché !

Il est important, comme pour tout projet, de bien se préparer avant de se lancer. Vous pouvez envisager un partenariat avec une agence de tourisme locale en leur proposant de devenir leur guide francophone. Cela vous permettra de bénéficier de leur logistique, expertise et clients.

 

L’enseignement du français

Une bonne option est de faire professeur de langues pour des cours particuliers. Le salaire sera souvent supérieur au salaire local mais attention à la concurrence dans certains pays ! Il faudra vous différencier des autres professeurs.

Aala, professeur de français au Japon est un très bel exemple de ce mode de vie. Il arrive à dégager un revenu confortable dans un marché plus que saturé car il marque sa différence en innovant sur les cours, en changeant de fonctionnement, etc.

 

Devenir un expatrié

L’expatriation peut-être une très belle option, l’entreprise prend en charge votre transfert, le salaire est conséquent à cause des primes de mobilité, de risque, etc. Pour les jeunes diplômés le plus simple reste de postuler pour un VIE, volontariat international en entreprise. Cela est possible jusqu’à l’âge de 29 ans.

Toutefois, l’expatriation reste réservé à un nombre restreint de personnes : il faut en général travailler dans une grande entreprise orientée à l’international et être de préférence un cadre.

Pour ceux qui recherchent un travail à l’étranger, www.dimaemploi.com propose de nombreuses opportunités.

 

Monter une entreprise locale

Pour finir, voici une possibilité radicale : pourquoi ne pas créer sa propre entreprise sur place ? De nombreux pays connaissent une croissance importante et les opportunités y sont nombreuses. Il peut s’agir d’une expérience très enrichissante et qui permet de découvrir un autre aspect du pays en question.

Le gros bémol est qu’il peut souvent s’avérer compliqué pour un étranger de créer sa propre entreprise tellement les possibilités d’arnaques sont nombreuses. La corruption est encore très présente dans de nombreux pays. Le plus simple reste de pouvoir se reposer une personne locale de confiance mais ce n’est pas toujours possible.

 

Pour conclure, le PVT, Programme Vacances-Travail offre la possibilité aux français de 18 à 30 ans de passer un an au Canada, Japon, Australie, Nouvelle-Zélande, Corée du Sud et Argentine pour y travailler. Il s’agit d’un visa très simplifié et très novateur et qui est de plus en plus utilisé par les jeunes pour travailler en voyageant.

 

 

19 Comments

  1. C’est un bon récapitulatif des différents moyens de travailler à l’étranger tout en voyageant. Juste un petit bémol, bien faire attention à la législation locale! Par exemple être guide en Thaïlande est un emploi STRICTEMENT réservé aux thaïs… Bon il y a toujours moyen, en étant embauché comme interprète du guide locale! 😉

    • Oui bien sur il faut faire gaffe à la législation locale. Je n’ai pas détaillé ce point car ça dépend beaucoup des pays en question.

  2. Il ne reste plus qu’à faire son choix ! Les possibilités que tu proposes sont un bon moyen de découvrir un pays, même si ce sont des options à court terme. Les PVT, les petits boulots, le woofing sont des bonnes solutions pour découvrir un pays pendant quelques mois, il est fort possible de vouloir rester un peu plus longtemps ou d’avoir une activité plus intéressante à long terme. Donner des cours est un bon moyen pour se frotter à la langue locale !

  3. AAAh, devenir guide, ça me rappelle des souvenirs !
    J’en parle dans un de mes articles. Généralement les possibilités sont nombreuses il suffit de chercher un peu.

  4. Le Woofing est vraiment un moyen génial à mon sens pour travailler et rencontrer du monde, notamment pour vraiment s’intégrer à la population locale.
    Dans la même idée, il y a aussi le help exchange qui se développe pas mal !

  5. Les choix varient selon la destination, je crois que la meilleure option est le volontariat, mais on doit le trouver avant de débarquer dans le pays.

    Il faut faire attention car maintenant partout dans le monde les lois contre l’immigration et le travail des étrangers sont fortes,

  6. Je viens de créer un blog qui parle de ce thème travailler et voyager en même temps! On voit que les idées se rejoignent!

  7. Très bon article, il ne reste plus qu’à choisir ce qui nous tenterait le mieux ! Perso, j’ai un petit faible pour faire guide francophone ou enseigner le français ! Cela permet de parler un peu avec les gens du pays …

    • I could read a book about this without finding such real-world aprsoachep!

  8. Salut Julien,

    Je découvre ton article, pleins de bonnes idées! J’ai dans l’idée de partir surement grâce au programme-vacances-travail dans un ou deux ans et la Nouvelle-Zélande me tente bien :)

    C’est une super opportunité. Par contre, sans le visa programme-vacances-travail, pendant combien de temps pouvons-nous travailler dans un de ces 6 pays?

    PS: Quel est le plugin que tu utilise pour tes articles similaires?

    Merci, Bonne journée

    Pierre-Antoine

    • Salut Pierre-Antoine,

      La Nouvelle-Zélande est vraiment un chouette pays, n’hésite pas !

      Pour le PVT, je ne suis pas sur qu’il soit vraiment facile de travailler dans un cadre vraiment légal sans ce visa (excepté le woofing et autre). Sinon il y a toujours le visa de travail, à toi de creuser…

      Pour les articles similaires c’est YARPP : yet another related plugin.

  9. Tu as oublié une option: le télétravail! Suffit d’une bonne connexion internet et HOP! Et ça ne concerne pas que ceux qui bossent dans la technologie. Pendant tout à moment, j’étais traductrice anglais-français freelance et je bossais avec des clients situés à des milliers de kilomètres! C’est une liberté appréciable! ;D
    Je songe d’ailleurs à cette solution pour l’avenir!

    • Salut Mélissa! Tu proposes une très bonne idée! Si on a un emploi généreux et un patron clément, le télétravail devient une très bonne voie à explorer! Et avoir un salaire, c’est la clé pour pouvoir voyager pendant longtemps :)

  10. Salut Julien, excellent concentré des activité possible que cet article. Et merci pour la référence à mon expérience de professeur de français au Japon 😉

  11. Salut Julien! Tu as lancé de bonnes idées!

    Et pour donner des pistes aux gens intéressés à faire du fruitpicking au Canada, je voudrais vous dire qu’il y a deux régions très populaires. D’abord, la région du Niagara, en Ontario, révèle un micro-climat incroyable où pousse de nombreux fruits et où vous pourrez trouver de nombreux vignobles. Ensuite, il y a la vallée de l’Okanagan en Colombie-Britannique ou vous pouvez cueillir différents fruits d’avril à octobre.

    Et aussi, au Canada, nous avons beaucoup de projets de reboissement, notamment dans le nord du Québec puisque pour chaque arbre coupé, les entreprises doivent en replanter un. Les gens sont payés à la graine ou à l’arbre alors le salaire dépend de la productivité. Mais attention aux moustiques du nord! 😉

    • Salut Gabrielle,

      Merci pour tes suggestions sur le Canada, qui sait ça aidera peut-être quelqu’un !

      Bien vu pour le reboisement, je n’y pensais pas mais c’est vrai qu’avec les histoires de taxe carbone ça reboise de plus en plus !

  12. J’ai un ami qui a choisi d’enseigner le français comme bonne alternative. Je remarque maintenant que ce n’était pas un si mauvais choix car je craignais qu’il ne soit surexploité. Mais je vois que son travail a été évolutif vue qu’il a intégré une ONG et aide à la formation des jeunes.

  13. L’enseignement du français est une bonne alternative pour pouvoir travailler en ville…Surtout parce que c’est bien payé en général ! A plein temps ou à temps partiel on peut bien gagner sa vie…Bien sur il faut connaitre la langue du pays….
    Pour info au Brésil, pour enseigner le français tu peux demander 20R$ de l’heure, là où le SMIC n’est même pas à 10…

  14. Excellents conseils, de nombreuses solutions pour travailler et voyager :)

    Il n’y a donc plus d’excuses pour ne pas voyager ;p

    Le concept du woofing est particulièrement intéressant.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.