Récits de voyages autour du monde et réflexions...

L’apprentissage des langues devient-il plus difficile avec l’âge ?

L’apprentissage des langues devient-il plus difficile avec l’âge ?

En lisant l’article de Lucie sur son apprentissage de l’espagnol j’ai eu l’occasion de tomber sur un concept que je rencontre assez souvent et qui est pour moi, une idée fausse : le fait qu’en vieillissant il devient beaucoup plus dur d’apprendre une nouvelle langue.

 

 

 

La langue est très importante en voyage

La question de l’apprentissage linguistique revient souvent chez les voyageurs car la communication est un élément central du voyage. Qui n’a jamais rêvé d’être capable de parler toutes les langues afin de pouvoir faire tomber les barrières avec les habitants locaux ? Même connaître seulement les bases d’une langue peut faire des miracles en pays inconnu car cela sera un élément très important de différenciation avec la grande majorité des voyageurs.

Pour en revenir au sujet, l’idée que les enfants ont plus de facilité que les adultes est, pour moi, une idée fausse.

 

Il faut changer de méthode d’apprentissage linguistique

Certes, on connaît tous un exemple d’une personne qui est devenu parfaitement bilingue car elle parlait une autre langue à la maison depuis tout petit mais dans cet exemple il ne faut pas se focaliser sur l’âge mais sur le fait que cet enfant est en immersion totale. Après tout, imaginons que vous soyez parachutés en plein milieu d’un pays étranger dont vous ne connaissez pas un traître mot et que les habitants ne comprennent pas l’anglais ou le français. Je suis certain qu’avec un peu d’aide, il est possible de faire très rapidement de gros progrès et d’être capable de tenir une conversion basique et ce bien plus rapidement que si vous aviez pratiqué exclusivement la langue chez vous avec un livre. Si un séjour linguistique pour les adolescents marchent, pourquoi cela ne serait pas pareil pour les adultes ?

Les enfants fonctionnent de façon intuitive sans s’attacher au mot en lui même. Par exemple, si un enfant qui parle anglais voit quelqu’un s’asseoir sur ce qu’il connaît sous le terme de « fauteuil », il sait faire la liaison entre « fauteuil » et « chair ».  Si la prochaine fois, la personne s’assoit sur ce qu’il appelle « chaise », l’enfant fera intuitivement le lien entre « chaise » et « chair ». Les adultes, quant à eux, ont tendance à vouloir apprendre consciencieusement chaque mot et à le décortiquer. C’est pourquoi je pense que les adultes ne doivent pas appliquer la même méthode d’apprentissage que les enfants. Les cas d’adultes qui bloquaient sur une nouvelle langue avant de tout à coup la maîtriser parfaitement car ils ont changé leur mode de fonctionnement sont assez courants, j’en cite plusieurs à la fin de l’article.

Après tout on part avec un sacré avantage en tant qu’adulte, on connaît les lettres (bon cela ne marche pas dans le cas des langues qui ne sont pas d’origine latine mais c’est déjà pas mal !), on sait un peu à quoi s’attendre du côté des règles de conjugaison, on sait où et comment pratiquer (journaux, films, etc.). Comme je le dis, je suis persuadé qu‘il faut juste apprendre différemment, une bonne méthode peut être la mémorisation espacée.

 

Des expériences révélatrices…

Des scientifiques ont réalisé une expérience où les cobayes ont voyaient et entendaient une série de verbes qui étaient écrits et prononcés différemment en fonction de si le verbe s’appliquait sur un objet inanimé ou un être vivant. Ce n’est pas une règle de langage et personne n’en a été notifié. Le premier groupe composé d’enfants de cinq à huit ans n’a pas été capable pour la grande majorité de deviner cette règle. Le second groupe d’enfants de douze ans a réussi à deviner cette règle et à l’appliquer avec un taux de succès de 90%. Et finalement le dernier groupe composé d’adultes a obtenu le meilleur score car de par leur expérience ils ont été capable de déterminer cette règle. C’est un excellent exemple de l’affirmation que j’ai avancé auparavant.

De plus, un enfant qui apprend une langue à l’école verra ses fautes corrigées par les professeurs durant la pratique sur tout le cursus qui dure plusieurs années. Un adulte, au contraire, sera très peu souvent corrigé et continuera inconsciemment à dire les mêmes fautes et donc à les assimiler ce qui compliquera d’autant plus son apprentissage et l’empêchera de parfaitement parler la langue en question.

 

Concernant l’apprentissage en lui-même, je vous invite à aller voir les sites d’experts en la question comme Fluent in 3 months ou le blog de Mosa Lingua.

 

Et vous, qu’en pensez-vous ? Quel est votre point de vue sur la question ?

 

 

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • apprentissage de l\enfant

19 Comments

  1. Oui on apprend différemment lorsque l’on est adulte et il faut se baser sur d’autres méthodes.
    Mais meme en immersion totale, un adulte ne pourra devenir bilingue, alors qu’un enfant le peut. Fluent oui, mais pas bilingue. Je parle anglais couremment. Je peux encore améliorer mon vocabulaire, ma compréhension d’expressions et de la culture, mais il y aura toujours des choses qui m’échapperont meme apres 20 ans dans le pays je pense…

  2. D’accord avec toi! On se rappelle aussi qu’un adulte qui veut apprendre une langue sera généralement plus assidus dans ses devoirs/exercices et aussi la concentration, contrairement à un enfant qui le fait plus souvent parce qu’il y est obligé.
    Par contre, il ne faut pas oublié qu’il y a plusieurs « étapes » au développement de l’enfant au niveau du langage(bon je ne me souviens pas des détails) et que s’il apprend tôt une langue, il saura la parler sans accent ou très peu. Ce qui n’est pas le cas de l’adulte, ou beaucoup moins en tout cas! Donc c’est peut être aussi de voir des gens très bien comprendre et même parler, mais avec un accent, qu’on a tendance à dire qu’ils apprennent moins vite.

  3. J’ai appris l’anglais à l’école comme une grande majorité de personnes … l’école a longtemps été un frein à mon expression l’effet « where is bryan » sans doute, dont tout le monde se tape éperdument de la réponse et de l’utilité de la question.

    Puis est arrivée La possibilité de regarder les séries et les films en VO avec beaucoup plus de facilité que par le passé mon niveau loin d’être bon à soudainement augmenté…
    Aujourd’hui il m’est possible de me faire comprendre (et tant pis pour les fautes … )

    ps : Pour taper son commentaire la police est un peu trop clair …

  4. L’apprentissage des langues est difficile en général et prend plusieurs années.

    Des études ont démontrés que l’apprentissage en général est plus difficile car les gens n’apprennent plus alors que lorsque l’on est enfant on apprend tous les jours!

    On a perdu cette capacité d’apprendre !

    • Hey c’est intéressant, c’est vrai que c’est logique, le cerveau doit être tellement plus éveillé quand on est enfant!

  5. Personnellement, comme tu le dis, avec l’âge je pense que l’on peut plus facilement apprendre une langue. Je peux illustrer cela avec mon cas particulier. En novembre 2009 je suis partis pour mon tour du monde sans même parler un mot d’anglais (si ce n’est le fameux: Where is Bryan?)…. Après 3 mois en Australie je baragouinait quelques conversations basiques. Maintenant je suis devenu professeur d’Anglais au Japon (même si mon Anglais n’est pas parfait). J’ai appris parce que j’en avais la volonté et l’obligation car je suis resté 6 mois en Australie et 1 an au Canada et qu’il fallait que je travaille sur place.
    Et puis surtout, j’ai trouvé la méthode qui me motive pour apprendre « act as a baby » (écouter, répéter, assimiler, corriger)….

    Aprsè c’est clair qu’une immersion dès le plus jeune âge peut-être très bénéfique. Je suis bilingue de naissance (parents d’origine Tunsienne et vécu en France) donc cela aide beaucoup.

  6. Les méthodes de langues ne remplaceront jamais le contact humain pour apprendre une langue étrangère, ça c’est la seule certitude sur le sujet. Après certaines personnes ont des prédispositions pour apprendre des langues étrangères qu’ils soient enfants ou adultes, de la même manière que d’autres ont la bosse des maths par exemple. Après je ne sais pas trop, je ne pense pas que ca soit plus compliqué quand on prend de l’âge, si on a de l’envie, de la motivation, il ne devrait pas y avoir de problème.

  7. Même si on ne peut pas généraliser, je pense que c’est quand même plus facile d’apprendre une nouvelle langue quand on est très jeune, donc quand on a l’esprit frais et modelable, alors que quand on est adulte, on a un esprit plus cloisonné avec des habitudes souvent mauvaises qui domineront à l’heure d’apprendre.

  8. J’apprends depuis 2 ans (dans une école) à parler, lire et écrire le thaï. De plus les cours sont en anglais. Hormis la motivation personnelle, je constate que la facilité vs difficulté d’apprentissage dépend, comme au collège et lycée avec les mathématiques, aussi du Professeur.
    Maintenant pour comparer la faculté d’apprentissage d’un adulte et d’un très jeune enfant il faut admettre que l’adulte se sert de ses acquis (grammaire, vocabulaire et logique de construction d’une phrase) pour s’adapter à une nouvelle langue. Quant au très jeune enfant il pratique le mimétisme. Il répète ce qu’il entend souvent, en améliore la prononciation puis ultérieurement en comprend la signification.
    La méthode Wallen est basée sur ce dernier principe. Il s’agit de répéter et d’identifier des mots, des phrases à la perfection, leur compréhension venant plus tard. Pédagogiquement parlant la démarche est très intéressante, mais il reste à comparer avec le temps le taux de réussite avec une méthode traditionnelle.

  9. J’aurai un avis assez nuancé. Je crois qu’en tant qu’adulte, si tu connais déjà bien une langue d’un groupe linguistique, en apprendre une autre ne sera pas trop compliqué car souvent, les structures grammaticales et le vocabulaire sont souvent assez proche. Pour peu que l’n assimile les pluriels, genres et la conjugaison de verbes régulier… Par contre, Je, me demande si le fait que nos cerveaux d’adultes soient déjà pétris de règles et de logiques apprises depuis longtemps et dont il est difficile de se défaire ne serait pas un frein à l’apprentissage d’une langue d’un groupe complètement inconnu. Par exemple, j’essaie d’apprendre quelques rudiments de géorgien en préparation de mon séjour… Non seulement, c’est une langue non indo-européenne mais en plus, avec son alphabet propre… Pas facile. D’autant plus que ma mémoire fout le camp. Mais pour ça, je blâme l’Internet qui a fortement réduit ma capacité de concentration! ;D

    • C’est clair qu’apprendre l’espagnol par exemple quand on est adulte est nettement plus aisé que de partir de 0 en tant que gosse.

      Après la question concernant ton apprentissage du géorgien, c’est : est-ce que tu t’y prend avec une méthode adapté ? Ce que je veux dire c’est qu’on a tendance à répéter le processus d’apprentissage qu’on utilisait au collège mais ce n’est pas celui qui convient à l’âge adulte…

      Pour l’internet, y a pas photo, ça nous a rendu multi-tâches mais on y perd en concentration comme tu dis !

  10. C’est vrai que les séjours linguistiques pour les adolescent est vraiment utile , cela leurs apportent des choses qu’ils ne connaissaient pas, et ils sont beaucoup plus passionnés que si ils étaient adultes justement ..

  11. Il y a aussi un facteur dont tu ne parles pas, c’est que le cerveau, même adulte crée les connexions neuronales dont il a besoin, de sorte que plus on connait de langues, et plus les nouvelles langues apprises seront facilement intégrées…

  12. Pour un apprentissage rapide et efficace d’une langue, il n’y a rien de tel qu’une immersion totale dans le pays. Je parle en connaissance de cause puisque j’ai appris et même étudié l’allemand à l’université pendant des années mais ne peux dire que je maîtrise la langue que depuis un an (après trois années en terre germanophone). Une chose est sûre! Mes enfants seront éduqués dans un environnement complètement bilingue (même si les détracteurs de ce type d’éducation prétendent que l’enfant parlera plus tard que la moyenne) en veillant à ce qu’ils assimilent un parent à une langue. Des études ont en effet montré qu’il était important pour l’enfant d’associer une personne à une langue.

  13. La langue vit en la pratiquant et plus besoins de voyager pour apprendre une langue, les réseaux sociaux s’en charge, j’ai personnellement des amis de tous le coin du monde et parlant anglais, espagnole et allemand, je ne vais pas vous mentir l’allemand m’est très difficile il faut dire que je suis brune :)

  14. Je pense que l’apprentissage se complique avec l’âge.
    Pour avoir un très bon niveau dans une langue je pense qu’il faut l’apprendre dès le plus jeune âge.
    Après une immersion totale pendant de longs mois dans un pays et pratiquant la langue permettra forcément d’avoir un bon niveau.
    Mais globalement on apprend forcément plus vite et plus facilement en étant jeune!

  15. Le cerveau n’ayant pas été affecté jusque là par l’’alcool c’est normal qu’on apprend forcément plus vite :)

  16. c’est tout à fait normal, plus on est jeune plus on est apte de mieux apprendre les langues, mais si on est persévérant et patient l’âge ne représentera pas un grand obstacle quant à l’apprentissage des langues.

  17. Commentaire

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.