Récits de voyages autour du monde et réflexions...

Découverte du corridor Abidjan – Lagos en Afrique de l’Ouest

Découverte du corridor Abidjan – Lagos en Afrique de l’Ouest

Le corridor Abidjan – Lagos est un des principaux catalyseurs de l’économie de l’Afrique de l’ouest. Découverte en photos après une courte présentation…

 

 

 

 

 

Un corridor nécessaire pour l’Afrique de l’Ouest

Ce corridor a pour but de créer une voie de libre échange entre Abidjan, la capitale économique de la Côte d’Ivoire (sa capitale politique est Yamoussoukro à l’intérieur des terres) à Lagos, le centre économique du Nigéria et plus généralement du golfe de Guinée. Sa longueur totale est de 1000 kilomètres (998,8 pour être précis).

Les principales routes en Afrique de l'Ouest

Les principales routes en Afrique de l'Ouest

Cette route traverse en tout 5 pays dans l’ordre suivant : Côte d’Ivoire, Ghana, Togo, Bénin et Nigéria. Elle passe aussi par 2 capitales : Accra pour le Ghana et Lomé pour le Togo. Et pour finir elle traverse Cotonou le pôle économique du Bénin (la capitale, Porto-Novo est à un jet de pierre du corridor). Ce corridor relie 35 millions de personnes avec juqu’à 10 000 personnes par jour qui traversent les frontières. Il s’agit également, comme on peut le voir sur la carte précédente, du prolongement de la highway (autoroute en français) 7 qui ira à terme de Dakar à Lagos (un gros travail reste à faire notamment en Guinée-Conakry, Libéria et Sierra Leone où les routes sont loin d’être goudronnées).

 

Un projet avec un but économique…

Un panneau au Bénin

Un panneau au Bénin en direction du Nigéria

Le but de ce corridor est de faciliter le libre-échange des personnes et des marchandises. Cela induit notamment un réseau routier de meilleure qualité et des passages aux frontières plus simples. Ce n’est pas gagné d’avance à cause de la présence du Ghana, pays d’origine anglophone dans un océan de pays francophones. Les procédures ghanéennes pour faire rentrer une voiture dans le pays sont drastiques, il faut passer plusieurs heures à la frontière et passer de multiples contrôles. Je connais un togolais qui a trouvé une façon astucieuse (mais coûteuse) de contourner le problème : il a une voiture avec chauffeur à Abidjan, une voiture avec chauffeur à Accra et une voiture avec chauffeur à Lomé. Il lui suffit de passer les frontières à pied et de changer de voiture pour ne pas perdre de temps.

Il existe en effet une très forte disparité entre les infrastuctures routières de chaque pays. Cela se voit nettement en traversant la frontière entre le Ghana et le Togo. Côté ghanéen la route est d’excellente qualité, récente avec du bitume alors que côté togolais on a droit à une route avec plein de nids de poule et pas toujours goudronnée. Toutefois cela est en train de changer notamment avec les nouvelles « routes chinoises ». Ces routes sont des contrats remportés par les chinois en échange de ressources locales comme les minerais. Le point fort de ces constructeurs est une réalisation rapide de la route d’une assez bonne qualité pour un coût relativement modique.

 

… mais pas seulement

Un autre sujet évoqué par la création de ce corridor est la préventation du VIH (le SIDA). Comment donc ? Tout simplement en informant mieux les conducteurs qui empruntent le corridor et notamment les chauffeurs routiers qui sont parmi les principales victimes de ce fléau à cause des prostituées.

Le projet routier qui se met en place en Afrique

Le projet routier qui se met en place en Afrique

Cette mise en place du corridor est soutenu par des initiatives de financement de la Banque Mondiale notamment. Je trouve que cette initiative est une excellente idée car un réseau routier performant est indispensable pour stimuler l’économie et les choses bougent avec la mise en place d’un réseau routier africain qui va relier les divers pôles économiques du continent. Pour citer un exemple, le Eisenhower Highway Project qui relie les états des Etats-Unis a permis la stimulation économique du pays avec notamment une jonction performante entre les deux côtes. Au passage le projet Eisenhower s’agit du plus grand projet de construction jamais conçu par l’homme.

 

Quelques photos du corridor

Je vous propose plusieurs photos d’un voyage d’Accra jusqu’à Porto-Novo… Je me suis arrêté avant le Nigéria car il s’agit d’un endroit assez dangereux avec de nombreux enlèvements sans compter que je n’avais ni le temps d’y aller ni le visa nécessaire.

 

La section ghanéenne entre Accra et la frontière Togolaise

La section ghanéenne entre Accra et la frontière Togolaise

Arrivée au Togo, à Lomé...

Arrivée au Togo, à Lomé...

Vous noterez la différence entre les infrastuctures ghanéennes et togolaises ! Cela est du au fait que le Togo est victime actuellement d’une dictature et a pris énormément de retard sur son voisin qui est resté démocratique. Toutefois les choses commencent à changer et de nombreux travaux ont été lancés à Lomé pour moderniser la capitale du Togo, j’y reviendrais dans un futur article.

Toujours au Togo dans la zone économique (le port)

Toujours au Togo dans la zone économique (le port)

Un camion sur la portion béninoise
Un camion sur la portion béninoise

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • northbysouthwest fr decouverte-du-corridor-abidjan-lagos-en-afrique-de-louest
  • Photos of Accra-Lome highway

11 Comments

  1. Ah oui ce corridor à l’air d’être un grande aventure entre les frontières, les routes d’états différents…. J’espère en tout cas que tu t’y plais

    • Salut,

      Je ne suis pas en Afrique de l’Ouest actuellement mais la traversée du corridor fut une formidable expérience car elle permet de balayer des pays relativements différents (francophones et anglophones).

  2. Salut!!
    je suis Davinia, je viens de regarder ton blog, et c’est vraiment génial!!
    Des lieus incroyables!!! =)

  3. Bonjour,

    Effectivement, le contraste est saisissant lors du passage à Lomé au Togo!
    Mais c’est le charme de l’Afrique 😉

    Laurent

    • Oui l’Afrique c’est aussi un patchworks de cultures différentes, de pays différents, etc. C’est ce qui fait son charme comme tu dis !

  4. Suivre ce corridor de bout en bout doit être une sacrée expédition…

  5. salut, très intéressant.
    Je compte passer quelques semaines chez un ami béninois cet été, mais en arrivant d’abord à Accra.
    Or je pensais prendre le bus. Peux-t-on prendre un visa à la frontière togolaise ? si oui est ce pénible ?
    as tu rencontré d’autres difficultés particulières ?
    PS j’ai quand même passé 5 ans en Afrique Centrale, je relativise les difficultés !
    D’ailleurs si tu as besoin de renseignements sur la route au Gabon, on peut dire que c’est mon 2nd pays après la France…

    • Salut,

      Pour le bus, il n’y a pas de problèmes, il y en a pas mal qui vont d’Accra jusqu’à Lagos donc tu auras juste à descendre à Cotonou.

      Pour le visa Togolais, je ne saurais pas te dire vu que je suis arrivé directement à Lomé avec un visa déja fait et j’ai fait les visas des pays alentours à partir des ambassades présentes à Lomé. De mémoire il y a un visa de transit 48h qui se fait à la frontière pour le Bénin, il doit y avoir la même chose pour le Togo. Après, perso, j’ai envie de dire qu’il faudra que tu fasses le visa soit en France soit à l’ambassade du Togo à Accra (mais faut quelques jours).

      Sinon, je n’ai franchement pas rencontré de difficultés, les 3 pays sont relativement surs pour peu qu’on fasse pas les fous (mais je pense que tu es au point si tu as passé 5ans au Gabon et dans la région !). Tu devrais beaucoup aimer l’Afrique de l’Ouest je pense ! Au Bénin tu auras pas mal de choses à visiter mais je suppose que ton ami se fera un plaisir de te les montrer : le marché, Porto-Novo, Ganvié, Ouidah, Abomey, etc.

      Pour le Gabon, je note, j’ai mis ton adresse de côté dans mon carnet car je compte aller dans ce coin de l’Afrique dans quelques années !

      Hésite pas si tu as d’autres questions !

  6. Commentaire

  7. Commentaire

  8. franchement j’ai fait la route lagos -cotonou -bourkina fasso-mali-maurritanie . en voiture . cool

Trackbacks/Pingbacks

  1. L’Afrique de l’Ouest de Cape Coast à Porto-Novo - North by Southwest | North by Southwest - [...] de Cape Coast au Ghana à Porto-Novo au Bénin en prenant l’axe routier qui fait partie du corridor Abidjan …

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.