Récits de voyages autour du monde et réflexions...

Les devises et le change de monnaie à l’étranger

Les devises et le change de monnaie à l’étranger

S’il y a un élément qu’il ne faut pas oublier dans la préparation de son voyage, c’est bien la question de la devise officielle du pays en question et le change de monnaie. Afin que le voyage se passe le plus sereinement possible, il est nécessaire d’éclaircir cette question dès que possible et de préférence avant le départ de manière à être paré aux imprévus. Il n’est pas agréable de se retrouver à l’aéroport d’arrivée sans savoir ce qu’il est nécessaire de faire. Plusieurs questions se posent :

    • est-ce qu’il s’agit de la même monnaie qu’en France ?
    • est-il possible d’avoir du change de devises en France ? La monnaie en question est-elle « fermée » ? Cela veut dire qu’il n’est pas possible de faire sortir la monnaie du pays et donc une impossibilité d’avoir du change en dehors du pays.
    • quel est le taux de change de la monnaie ?
    • doit-je prendre beaucoup d’argent en liquide ou faire la plus grosse partie dans le pays même ?

Je vais essayer de traiter ces diverses questions dans l’ordre en donnant également des conseils et astuces.

Est-ce qu’il s’agit de la même monnaie qu’en France ?

l’Euro-zone

Étant donné que nous utilisons l’euro, nous faisons partie de l’Euro-zone qui est un groupement de 17 pays de l’Union Européenne. Ils ont en commun leur monnaie qui est l’euro. Cela signifie donc qu’un pays de l’UE n’a pas forcément adopté l’euro (25 pays font partie de l’UE, 17 ont l’euro). Il faut donc vérifier si le pays en question utilise l’euro. La carte suivante permet de voir très vite si l’euro est la monnaie officielle ou pas (ce sont les pays en bleu).

Le change de monnaie

Cela peut étonner mais il existe des pays qui « ferment » leur monnaie. Cela veut dire qu’en dehors de leurs frontières, il ne sera pas possible de convertir la monnaie donc non seulement il n’est pas possible de prendre un peu d’argent local avant d’entrer dans le pays mais en plus il faut être vigilant sur le « rab » de monnaie qu’il reste avant de le quitter. Bien sur, on ne vous arrêtera pas à la frontière sous prétexte que vous « piquez » de l’argent mais vous perdrez bêtement de l’argent car vous ne pourrez pas le changer en France.
Un des exemples les plus célèbres est le Franc CFA en vigueur en Afrique de l’Ouest.

Même si la monnaie du pays n’est pas restreinte il est toujours dommage d’avoir de l’argent de trop car vous aurez payé 2 taux de change sur cet argent (pour l’avoir et pour s’en débarrasser) et au final il peut s’agir de pertes non négligeables.
Pour parer à ce problème, il y a plusieurs solutions. La première est de calculer son budget à l’euro près et de ne pas se tromper mais ce n’est pas forcément évident. La deuxième alternative est de gérer son budget à flux tendus en ayant le moins de liquide en permanence (un autre avantage est que se faire voler sera moins pénalisant) mais ce n’est pas forcément agréable d’être « juste ». Enfin la dernière possibilité est de prévoir une grosse dépense le dernier jour (par exemple, le plein d’essence avant de rendre la voiture de location, acheter des souvenirs, etc.) et de demander à la personne en face s’il n’est pas possible de diviser la transaction en 2 fois, la première où vous paierez avec ce qu’il vous reste et la deuxième avec une carte bancaire ou directement des euros/dollars.

Quel est le taux de change de la monnaie ?

On est souvent tenté lors de l’établissement du budget prévisionnel de convertir tout simplement les euros en monnaie locale en utilisant des convertisseurs.Or cela n’est souvent pas valable car lors du change, l’intermédiaire prendra souvent une commission (soit fixe, soit proportionnelle soit les deux avec un minimum fixe) et au final cette différence peut être assez significative. Je vous conseille donc de faire des estimations par défaut en enlevant dans les 5% par exemple.

A ce propos, une bonne astuce pour avoir un taux rapidement est de taper « X MON1 in MON2 » dans la barre de recherches Google où X est la somme en question, MON1 la référence de votre monnaie actuelle (EUR pour euro par exemple) et MON2 la monnaie locale (CHF pour Franc Suisse, etc.). Google vous donnera directement le taux de change et cela est valable pour pas mal de monnaies.

La question de la liquidité

Souvent, la question de savoir s’il vaut mieux prendre beaucoup de liquide avant de partir (ou de changer une somme considérable sur place dans le cas d’une monnaie « fermée ») se pose. Cela dépend de votre situation : votre carte bancaire prend-t-elle beaucoup de frais de transaction dans le cas d’une monnaie étrangère ? Avez-vous un forfait mensuel qui vous permet de court-circuiter ces frais de change ? A vous de voir en fonction s’il est plus rentable de faire « chauffer » la cb ou non.

Attention, il y a quand même pas mal de pays où les cartes bancaires ne sont pas très répandus (il y a toujours des pays où les distributeurs eux même sont très rares !) et dans ce cas, avoir beaucoup de liquide est la solution la plus pratique, voire la seule. Je reviendrais d’ailleurs dans un autre article sur la question du transport de fortes sommes sur soi. Il faut donc se renseigner sur cet aspect qui s’applique pour une grande majorité des pays africains.

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • logo prise electrique

11 Comments

  1. Qui n’a pas gardé quelques centaines ou milliers de francs CFA en revenant d’Afrique ?
    C’est probablement pour cette raison que les numismates en herbe commence toujours par cette monnaie la ! :)
    Je n’ai jamais compris l’intérêt des pays qui fermaient leur monnaie. (D’un point de vue analytique / économiste, c’est plutôt aberrant même…)

    • Salut,

      Exactement ! Surtout qu’1€ vaut 656FCFA, on se retrouve vite avec des milliers de FCFA sur les bras :p
      Pour le principe de monnaie fermée, j’ai envie de dire que dans ce cas là, ça permet à la France « d’arnaquer » l’Afrique de l’Ouest en jouant sur la dévaluation du FCFA comme ça s’est vu y a plusieurs années…

  2. En tout cas, si vous changez de l’argent au Pérou, assurez vous que les billets qu’ils vous donnent soient en parfait état, sinon personne ne les accepte!
    Et il faut même se méfier des banques! Ils essaient parfois d’en refiler qui ne sont pas parfaitement lisses alors qu’ils savent qu’au coin de la rue l’argent sera refusé (mauvaise expérience à Puno, proche du Lac Titicaca). 😉

    • En effet, ça peut être important dans certains pays. Ca me rappelle la même chose en Ethiopie, certaines tribus ne prennent que les billets parfaitements propres, du coup si tu veux prendre en photo un afar ou un gars de la vallée de l’Omo, faut avoir sur soit des billets parfaits sinon pas de photo :p
      Bon après j’ai cru comprendre qu’ils veulent des billets parfaits pour qu’ils se gardent mieux étant donné les conditions climatiques dans lesquelles ils vivent (désert, etc.).

  3. Salut Julien,

    petite question: toi qui a été au Monténégro, sachant qu’ils sont en euros mais pas dans la zone euro, quelle règle s’applique lorsque tu retires dans une banque ?

    Il s’agit d’un cas particulier presque unique, avec le Kosovo !

    Merci.

    • Pour le Monténégro, je ne saurais pas te dire, je suis tjrs passé par les bureaux de change en changeant des euros en liquide. Concernant les paiements par cb, cétait en euro dc il y avait juste la commission de l’étranger !

  4. Il est vrai qu’en fonction de la destination, il n’est pas facile de se positionner quant au change à effectuer : pas facile de doser entre la crainte de manquer et le risque d’en ramener avec soi une fois le séjour terminé.

    • Oui, pas toujours facile !

      S’il m’en reste un peu à la fin, j’essaye de le liquider dans un achat de drnière minute comme un souvenir par exemple…

  5. Je fais la même chose, je liquide souvent mes restes de monnaie pour un souvenir et à défaut de trouver un souvenir, ça finit en Snickers à l’aéroport :)

  6. Très bien! En plus vous pouvez encore faire un don des anciennes monnaies comme mark allemand, schilling autrichien, espagnol peseta espagnol à l’UNICEF via euromoney24.com/donations

  7. Bon article!
    Question importante en voyage car ça peut toucher le budget!
    Les commissions sur les paiements CB peuvent vite coûter et pour changer du cash mieux vaut s’y connaitre un peu sous peine de se faire arnaquer dans certains pays

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.